TransCyberien est une série de soirées club, noise, queer et geek friendly, avec des workshops futuristes, crypto ou militants + de la musique expérimentale et à danser. TransCyberien est un format hybride qui s'inspire du mouvement international des cryptoparties. Les soirées TC se passent à prix libre afin de rendre nos ateliers et notre musique accessible à tous-tes. Ces soirées n'existent pas qu'à Paris, c'est une fête Open Source que chacun peut organiser. TC est international.

Jusque là nous avons accueilli un workshop sur le hacking de l'ADN, des initiations à TAILS, PGP et au chiffrement ses disques durs, au lockpincking, à SuperCollider, des ateliers pour se protéger contre la pub et le traçage en ligne, on a parlé des sexualités en ligne avec le RESET, tenu un cryptobar animé par les personnes de la Quadrature du Net, nous avons appris à hacker les fitness trackers avec Nadja Buttendorf, fait du nail art et du maquillage anti reconnaissance faciale, reçu des présentations autour de QUBES, des tissus intelligents avec Datapaulette...

Côté musique nous avons invité Crave, Omar di Bongo, Violent quand on aime, C_C, Praxis Records, OKO DJ, Exoterrism, The Punishment of Luxury, Froe Char, Eiterherd, Sainte-Rita, Petass...

Les trois premières éditions de TransCyberien ont pris place au Sans Plomb, un squat d'artiste et une association destinée à promouvoir la création. Ce lieu n'existe plus et nous en cherchons un nouveau en Île de France.
>> article sur Dazed Digital [2017]
>> Webdocumentaire [2016]
>> Reportage video [2016]